Blog & Actualités

En quoi la culture est-elle un obstacle à la transformation numérique ?

Écrit Par
Jeremy Vickerman
Content Producer

Évoquer la transformation des talents au sommet Future Talent

Le 19 juin 2019, le PDG et fondateur d’Avature, Dimitri Boylan, a pris la parole lors du sommet Future Talent, le premier rassemblement mondial de leaders dédié à l’amélioration des possibilités et des capacités des talents humains. Au cours de son allocution, il s’est exprimé sur l’avenir des talents et de la façon dont l’engagement des employés et les technologies adjacentes d’une entreprise feront la différence entre réussite et échec, dans la conjoncture actuelle. Nous allons explorer, ci-dessous, quelques thèmes clés abordés.

La transformation numérique intervient après la transformation des talents

Pour rester compétitives, de nombreuses entreprises ont une approche évolutive et placent leurs espoirs dans la transformation numérique. Il s’agit à bien des égards d’une solution prête à l’emploi pour lutter contre les perturbations que traverse le marché actuellement. Cependant, pour qu’une transformation numérique soit efficace, des composants sont indispensables, point non abordé durant la conversation. Des composants tellement essentiels que s’ils ne sont pas mis en œuvre, la transformation numérique revient à acheter une voiture neuve sans moteur : certes, sa carrosserie est belle et luisante, mais elle ne pourra jamais démarrer sans propulsion.

Dans cette analogie, la transformation des talents représente le moteur. Elle incarne non seulement la technologie RH agile et l’acquisition de cadres supérieurs, mais aussi le développement d’une culture qui accorde à l’ensemble de ses employés les agréments nécessaires pour faire avancer l’entreprise de manière créative.

Par conséquent, l’investissement culturel est désormais largement considéré comme un impératif commercial, car les employés les plus performants qui transforment les entreprises sont presque exclusivement les plus autonomes et les plus engagés. L’épanouissement de l’esprit humain des employés, obtenu par une plate-forme, ne peut que rendre une entreprise plus compétitive.

Dans quelle mesure vos ressources sont-elles humaines ?

La gestion du personnel est actuellement dépassée. Nous utilisons toujours des méthodes de la révolution industrielle. La notion selon laquelle une personne propose une idée pour qu’ensuite d’autres viennent accomplir la tâche n’est tout simplement pas efficace avec la génération actuelle. Ils ont appris à un moment donné à être créatifs, et les cultures d’entreprise devraient s’adapter s’ils veulent embaucher et conserver les meilleurs talents. »

— Dimitri Boylan

Les méthodes de gestion des employés désuètes représentent la problématique de l’environnement de travail, à l’heure actuelle. L’environnement de travail actuel est le produit de la révolution industrielle qui utilise de manière caractéristique l’approche coercitive comme modèle d’efficacité. Autrement dit, l’accent est moins porté sur l’autonomisation des employés pour accroître le rendement et le développement, et davantage sur les diktats d’une hiérarchie verticale pour rationaliser les processus existants, ce qui finit par réduire la rentabilité.

L’utilisation de la technologie en est souvent le reflet, car, pendant de nombreuses années, elle n’a été considérée que comme un simple moyen de stimuler son rendement. C’est un avantage indéniable de la technologie, mais certainement pas son utilisation la plus précieuse. A cause de ce modèle, l’engagement des employés faiblit. Selon la dernière étude de Gallup State of the Global Workplace report, quatre-vingt-cinq pour cent des employés ne sont pas engagés ou sont activement désengagés au travail. Ce problème est systématique et, tant que ces systèmes ne changeront pas, le ressenti des employés restera le même.

Dans un souci d’amélioration, nous devons cesser de créer des structures d’entreprise qui restreignent les employés, et ainsi commencer à créer des environnements qui leur permettent de s’épanouir et de s’impliquer entièrement dans leur travail. Accorder l’authenticité chez l’employé stimule non seulement la créativité, mais favorise la diversité et engendra assurément un gain de performance.

Favoriser une culture de l’innovation

De nombreuses entreprises accusent la technologie d’être responsable du bouleversement du marché ou de la perte de leur part de marché. La technologie en soi n’est pas le perturbateur puisqu’elle n’est qu’un simple outil. La culture de l’innovation réside au cœur de ce bouleversement, dont l’épicentre même est le talent, qui a pour but de de créer de la valeur à travers la technologie.

On ne peut donc sous-estimer le pouvoir de la culture quant aux bouleversements du marché. La culture est dotée du pouvoir de susciter l’engagement, l’intention, la coopération, et l’apprentissage. Même si votre transformation est passée par un travail acharné pour rechercher et embaucher les meilleurs talents, ne pas être doté d’une culture forte pour nourrir leur potentiel revient à ne pas pouvoir compter sur eux dans vos rangs.

Selon Dimitri, il est important de joindre le geste à la parole et mettre tout en œuvre pour favoriser une culture progressiste. La création est notamment un élément essentiel : les employés brillants avec la capacité et l’expertise pour trouver des solutions créatives aux besoins des clients sont incités à le faire. Cette culture de l’intuition et de l’esprit humain donne ensuite à Avature la possibilité d’être agile.

L’importance d’être agile, qu’est-ce que cela signifie ?

Le concept agile est si couramment utilisé qu’il finit souvent par être interprété juste comme une expression faisant le buzz et vide de sens. Définir ce que cela signifie réellement pour vous devient donc une question cruciale. Dans le cas d’Avature, l’agilité est obtenue grâce à un cycle de développement de deux semaines avec des feedbacks et l’incorporation permanente de nouveaux développements. Cela implique que le code est conçu au fur et à mesure des besoins. Toutes ces petites étapes permettent à la plate-forme de rester pertinente, de s’adapter et de réagir aux demandes du marché, et cela permet aux employés d’exercer une créativité en continu. Un environnement coercitif ne permettrait pas le déploiement de cette méthode.

La technologie est encore bien trop souvent considérée exclusivement comme un outil pour mettre en œuvre la standardisation et le contrôle. En outre, des plates-formes et des produits sont créés pour les équipes des ressources humaines pour plus d’uniformité dans les marchés. La logique est compréhensible, mais il est évident que des marchés tels que les États-Unis, la Chine, l’Allemagne et le Royaume-Uni ne fonctionnent tout simplement pas de la même manière. Ne devrions-nous pas utiliser la technologie pour nous adapter aux exigences du marché, plutôt que de forcer le marché à s’adapter à la technologie ? Les performances de la technologie sont suffisamment puissantes pour y arriver.

C’est pourquoi il est si important chez Avature de fournir un système centralisé, qui peut ensuite être facilement adapté aux besoins et aux processus au niveau local des différents marchés. On y a intégré une gamme d’outils de reconnaissance linguistiques et de traduction qui peuvent comprendre les différentes langues et s’adapter automatiquement, ce qui allège la charge administrative et laisse place à un travail plus précieux et engageant.

Nous devons placer davantage notre confiance dans la capacité des gens à penser et à agir intuitivement avec leurs connaissances. Si vous n’instaurez pas cette confiance et si vous ne laissez pas les capacités humaines s’exprimer, ils ne seront pas compétitifs. ”

–Dimitri Boylan

Savoir bouleverser l’avenir

En plein cœur de la révolution numérique, il convient de ne pas séparer la transformation numérique de ceux qui la pilotent. Un leadership efficace n’est pas une question de hiérarchie verticale, mais d’autonomisation, de créativité, et de responsabilité. La plate-forme de talents que vous avez en place pour attirer et conserver ce personnel devrait refléter ces notions.

Donner aux employés la flexibilité de créer leurs propres outils qui s’adaptent au marché dans lequel ils opèrent permettra non seulement de conserver l’engagement des meilleurs talents, mais aussi de rendre votre entreprise plus compétitive. En définitive, une entreprise dotée d’une culture qui entretient la notion de valeur deviendra à son tour précieuse et pourra rivaliser avec l’avenir ou, plus important encore, le bouleverser.

Vous pouvez visionner ici un extrait de la présentation originale. Pour un autre entretien avec Dimitri sur le thème de la transformation des talents, consultez le lien ci-dessous.

Partager

Partager